Volcy Assad:Blot doit se rendre à la justice ou être arrêté!

J'ai mis du temps à écouter la réaction des uns et des autres avant de fixer ma position sur les graves incidents qui se sont produits à la faculté d'Ethnologie. Après avoir entendu les explications des étudiants témoins des événements et celles du doyen incriminé je suis quant à présent en mesure de prendre position.

Je condamne fermément ce qui s'est passé à la faculté d'Ethnologie où un étudiant en est sorti grièvement blessé.
Qu'il ait commis l'acte avec préméditation ou pas, le doyen Jean Yves Blot devrait être depuis le jour de l'incident derrière les barreaux pour répondre de ses actes. L'action publique devait être mise en branle pour faire le jour sur cette affaire car il s'agit de la vie humaine.
Jean Yves Blot pourrait bien expliquer qu'il se sentait en danger et qu'il n'avait pas d'autres choix que de partir à la hâte pour échapper à la furie des étudiants, on le comprendrait bien, mais tout cela doit se faire devant un juge. Sinon c'est de l'impunité.
Les explications fournies par le doyen sont pour le moins anbigües. D'un côté il rejette la thèse selon laquelle il aurait roulé sa voiture sur l'étudiant et de l'autre il impute la responsabilité de《 l'accident 》sur l'Étudiant qui se serait jeté devant son véhicule.
Qui pis est, le doyen n'a même pas dédaigné présenter ses symphaties à la victime, sa victime.
En vérité je ne saurais cacher ma colère face au mutisme de certains secteurs de la société haitienne qui en fait peu cas. Ah! la victime a un dread locks et il est de la gonâve et n'as pas la signature qui vaut! Quelle hypocrisie!
Parallélement, je ne partage pas du tout l'idée qu'un étudiant puisse insulter voir giffler un professeur en pleine salle de classe. Tout cela est inacceptable.
L'université doit être en tout temps et en tout lieu un espace de débat et de recherches scientifiques.
Pas une gageurre !

Share this post