Quatre nouveaux appareils de dialyse pour l'HUEH

Suite aux quatre mois de grève des médecins (résidents) dans les hôpitaux publics, le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) en partenariat avec l’ambassade de Chine Taïwan a procédé à la remise de quatre (4) appareils de dialyse à l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH). La cérémonie a eu lieu le lundi 8 août 2016 dans les locaux du ministère sur la route de l’aéroport international Toussaint Louverture (à l’avenue Maïs Gâté).

Le manque d’appareils de dialyse est en passe d’être résolu. Du moins, pour l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH). L’unité de dialyse de l’Hôpital vient de recevoir quatre (4) nouveaux appareils de dialyse de marque américaine « Zenius » flambant neufs pour un montant de 131 538 dollars américains. À noter que ce service peinait à fonctionner avec seulement deux appareils. Une initiative que salue la titulaire du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), Daphnée Benoit Delsoin. Elle en veut pour preuve la promptitude avec laquelle la demande a été agréée par le gouvernement taïwanais.

D’après la ministre, la concrétisation de cet événement participe d’un vaste projet de renforcement des services des différents hôpitaux publics du pays, notamment l’HUEH. Cette démarche, dit-elle, permettra aux Haïtiens de recevoir les soins de santé nécessaires.

L’ambassadeur taïwanais, Hwang Tsai-Chiu s’est, pour sa part, réjoui de l’offre de ces appareils qui revêtent une grande importance dans le cadre du fonctionnement de l’Hôpital général. Ceux-ci, affirme-t-il, sont opérationnels à l’hopital depuis plusieurs jours. « Nous avons fait une contribution très modeste par le biais de ces quatre appareils de dialyse qui sont déjà installés. Ils seront très utiles aux patients haïtiens qui en ont grandement besoin », a-t-il déclaré.

Cet élan de solidarité avec l’État haïtien ne s’arrêtera pas à mi-chemin. Mis à part l’octroi de ces quatre appareils, souligne le chancelier, les autorités de son pays s’apprêtent à se mobiliser pour l’arrivage de nouveaux appareils de dialyse d’ici la fin de cette année. Ce, en vue d’accompagner le peuple haïtien sur le plan sanitaire

Dans la foulée, le directeur exécutif de l’HUEH, le Dr Maurice Fils Mainville a indiqué que toutes les dispositions sont déjà prises au niveau de l’Hôpital afin d’assurer l’entretien et la protection de ces appareils dans l’intérêt de la communauté. Ces machines, souligne-t-il, revêtent une importance cruciale pour les personnes atteintes d’insuffisance rénale et éligibles à la transplantation rénale. Laquelle intervention, affirme-t-il, est très coûteuse et très difficile dans le pays. Il a cependant fait remarquer qu’avec une dialyse au quotidien, les patients pourront avoir une meilleure qualité de vie.

À en croire le directeur exécutif de l’HUEH, ces appareils arrivent au moment opportun compte tenu des difficultés auxquelles les patients étaient confrontés pour effectuer leur dialyse. Il s’agit d’un don de l’ambassade de la Chine Taiwan qui s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail du dit hôpital. Il a expliqué que le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) avait entretenu des démarches auprès de l’ambassade afin de doter l’hôpital d’appareils lui permettant d’assister les patients souffrant d’insuffisance rénale.

La manipulation de ces appareils

S’agissant de la manipulation de ces appareils, le Dr Maurice Fils Mainville a informé que le ministère bénéficie de la compagnie fabriquant les appareils en question, d’un encadrement technique d’une semaine pour les infirmières préposées au service de dialyse. À cet effet, informe-t-il, elle a dépêché une infirmière américaine, experte en la matière, au pays durant la période allant du 1er au 5 août en vue de réaliser des séances d’entrainement avec les nôtres.

Dans cette même veine, poursuit le directeur exécutif de l’HUEH, le ministère avait dépêché un technicien biomédical au Texas (États-Unis d’Amérique) en vue de recevoir des séances de formation sur l’entretien desdits appareils. Il a en ce sens fait remarquer qu’un contact permanent est établi entre l’unité de dialyse de l’Hôpital général et le fournisseur pour faciliter des visites de mise à niveau. Ce qui permettra aux médecins affectés au service de dialyse de manipuler convenablement ces appareils afin de mieux accompagner les patients.



Reynold Aris

Share this post